LE CHAUD et LE FROID

Les parlementaires proposent d’amender la loi SRU dans le cadre du projet de loi ELAN (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) qui devrait être adopté cet automne.

Ils reprennent en partie une proposition que nous défendons depuis plusieurs années. La loi permettra en effet une mutualisation de l’objectif de 25 % de logements sociaux au niveau intercommunal, à condition toutefois que chaque commune de l’intercommunalité atteigne le taux de 20%. Nous aurions préféré que ce pourcentage intercommunal soit calculé sans condition au niveau communal pour tenir compte des contraintes locales.

Cela reste une bonne nouvelle, nous prenons acte de l’évolution de la position des élus.

A Voisins, des projets immobiliers importants sont actés et d’autres sont dans les cartons. Les corriger à la marge pour les rendre acceptables ne suffit pas !

Densifier l’habitat de notre ville au risque de lui faire perdre son identité et sans adapter les infrastructures est une faute majeure : 500 logements sont prévus à la Remise, aucun projet d’aménagement des voiries à proximité n’est connu à ce jour !?

Par ailleurs, nous apprenons la nomination d’un 4ème directeur des services techniques en 4 ans. Ce turn-over sans précédent interroge sur les méthodes de management des équipes municipales. Cela explique probablement le retard dans la réalisation de certains projets, dont celui de notre église fermée depuis 2 ans et dont la réouverture est annoncée pour la Toussaint.

Agissons ensemble pour Voisins !

Avant la période estivale, conformément à nos engagements, vous avez reçu dans votre boîte aux lettres un tract présentant un bilan de notre action au sein du Conseil municipal. Nous y exposions ce que nous avons proposé, soutenu et combattu pour le bien de notre commune et de ses habitants.

Les nombreux retours que nous avons eus à la suite de ce tract nous encouragent à poursuivre notre action pour la sauvegarde de nos intérêts collectifs et la construction de l’avenir de notre commune. Nous vous remercions du large soutien que vous nous avez exprimé. La défense des intérêts de Voisins et de ses habitants est bien notre seul objectif. Nous combattons avec force l’idée selon laquelle Voisins serait une commune quelconque noyée au sein de la communauté de communes.

Voisins bénéficie d’atouts spécifiques, liés en particulier à la proximité du parc régional de Chevreuse et du plateau de Saclay. Il faut les mettre en avant, au lieu de subir en silence les flots de circulation de transit que cette proximité génère, contribuant ainsi à la dégradation de notre cadre de vie.  

Notre ville possède bien d’autres atouts. Parmi ceux-ci, le tissu associatif. Nos associations innervent notre vie locale. Leur action est indispensable à la cohésion de la commune. Bravo et merci à tous les bénévoles pour leur travail et pour leur enthousiasme. Nous profiterons du « Forum des associations » pour les rencontrer et échanger avec eux.

Bonne rentrée !

Le tango vicinois

En avril, le conseil municipal (CM) votait un vœu pour mieux encadrer le déploiement des compteurs LINKY dans la commune tout en prenant acte qu’il ne pouvait pas s’opposer juridiquement à cette opération.

Nous avions alors indiqué que ce vœu était parfaitement inutile et qu’il valait mieux communiquer dans le journal de la ville. Sujet à de nombreuses controverses, le nouveau compteur électrique Linky se heurte à de réelles oppositions et inquiétudes légitimes.

Depuis, la société ENEDIS a introduit un recours gracieux pour demander le retrait du vœu. « Ce n’est rien d’autre qu’une simple lettre, pour rappeler le cadre juridique » indiquait le représentant d’ENEDIS à la presse. Et pourtant Mme le Maire s’est engagée à obtempérer sans délai !

Cette volte-face du Maire affaiblit son autorité, décrédibilise son action et désavoue le Conseil municipal !

C’est le tango vicinois, un pas en avant et deux en arrière. On communique sur des projets, on affiche des postures, puis on rétropédale pour se dérober dès le premier signe de pression extérieure !

Comme lot de consolation, le Maire réunira à la rentrée à huis clos les élus et les représentants d’ENEDIS alors que ce sujet justifie pleinement une réunion publique avec les Vicinois !

Sur ce sujet comme sur tant d’autres, le constat est toujours le même : un amateurisme flagrant accompagné d’un manque de courage politique évident.

Nous vous souhaitons un bel été !

L’intérêt communal

Nous ne cessons de répéter : l’entretien de notre patrimoine est un acte essentiel, la voirie en fait partie. Il y a urgence à agir pour sauvegarder notre cadre de vie qui se détériore inexorablement. Même la gauche Vicinoise, que l’on a peu entendu sur ces sujets ces derniers mois, semble se rallier à cette idée.

Face à ce constat, la majorité met en avant un coût exorbitant : l’opposition veut « cramer du fric » ! Notre ville de Voisins serait-elle devenue, pour certains, une ville quelconque, notre cadre de vie ne serait-il pas une priorité ?

Pour justifier cette position, Mme le Maire a indiqué, lors d’un conseil municipal en 2017, que de nombreuses voies privées, y compris des impasses desservant uniquement des intérêts particuliers, avaient été reprises par la ville sans remise en état préalable, d’où un coût d’entretien prohibitif aujourd’hui. Pour illustrer son propos, Mme le Maire cite le quartier de la Bretonnière.

Questionnée sur le vote et les remarques émises à l’époque, Mme Rosetti, 1ere adjointe dans le mandat précédent, indique (1) « qu’elle ne vérifiait pas si les voies avaient été remises en état avant la rétrocession […] La procédure existait […] Certaines ASL l’ont fait, d’autres non […] L’intérêt communal n’était pas regardé ».

Certaines ASL auraient donc été traitées différemment. Ceci est extrêmement grave car cela sous-entend qu’il y aurait eu du favoritisme.

A éclaircir car on ne peut en rester là.

  • Point 14 du PV du CM (12/12/17)

Manque d’ambition

Le budget voté lors du dernier conseil municipal est d’une prudence excessive et manque cruellement d’ambition !

Nous constatons un décalage grandissant entre les besoins de notre ville et de ses habitants, et les choix de la majorité.  Dépensons mieux et utilement, avec pour priorités affichées notre cadre de vie et la préparation de l’avenir.

Notre situation financière est confortable alors que notre cadre de vie se dégrade inexorablement.  Incompréhensible et inacceptable ! Nous avons le devoir et les moyens d’entretenir nos voiries, de travailler à une ville propre et agréable dans une perspective pluriannuelle.

Cette ambition ne semble pas être partagée par l’adjoint aux finances, qui accuse l’opposition de vouloir « cramer du fric ».  Cette expression est révélatrice du malaise de la majorité municipale face aux nombreuses questions légitimes que nous posons.

Et que penser de la réponse de madame le Maire, que nous interrogions sur le manque d’entretien de la ville et la dangerosité de fils électriques dénudés à la Croix du bois : tout en admettant un défaut d’entretien, Mme Rosetti propose que les Vicinois ramassent eux-mêmes les détritus !  

Soyons sérieux !

L’avenir de la commune ne s’arrête pas aux prochaines échéances électorales et dépasse les idéologies partisanes. Entretenons notre patrimoine et construisons un véritable avenir pour Voisins.

« La politique, c’est cela : avoir une vision et agir pour qu’elle se réalise. » (Françoise Giroud)

Un héros français

Nous avions prévu d’évoquer ce mois-ci le budget primitif communal 2018, ses objectifs proclamés et l’ambition mesurée qu’il traduit en fait en matière de préparation de l’avenir.

Hélas l’actualité récente, dominée par ce nouvel acte terroriste abject, nous oblige à évoquer à nouveau le sujet de la sécurité.

Nous avons tout d’abord une pensée pour les victimes innocentes de Trèbes (Aude), leurs familles et leurs proches.

Nous nous inclinons, avec le plus profond respect, devant le sacrifice d’un homme qui a incarné à lui seul le courage, l’abnégation et la résistance face à la barbarie. Le sacrifice extrême dont a fait preuve cet officier de Gendarmerie nous rappelle de manière aveuglante l’esprit de résistance qui doit nous habiter, sans ostracisme.

Ce nouvel attentat islamiste témoigne encore une fois des risques encourus par les forces de l’ordre et les armées pour assurer notre sécurité quotidienne. Notre pays est en guerre contre des extrémistes, celle-ci se déroule sournoisement sous nos yeux et autour de nous. Chacun d’entre nous peut hélas en être victime.

Que ce soit à Paris ou en province, aucune commune n’est aujourd’hui à l’abri d’un attentat terroriste. Fort de ce constat, nous avions proposé et défendu en 2016 l’armement de notre police municipale.

Arnaud Beltrame a offert sa vie, il a permis d’en sauver une autre. Par son sacrifice ultime, cet officier mérite notre respect et notre gratitude.

Nous lui dédions modestement cette tribune.

La circulation ; Agissons réellement !

Le 8 mars prochain aura lieu une énième réunion publique sur la circulation.

Que constatons-nous quotidiennement ? Aux heures de pointe, les principaux axes sont saturés. En découlent des problèmes de bruit, de pollution, de sécurité des piétons et cyclistes. Il est insupportable de constater que les Vicinois sont toujours les victimes de l’inaction de nos élus.

Ce sujet essentiel ne pourra réellement être réglé que si notre Maire, Vice-présidente de SQY et conseillère départementale, a le courage et la volonté politique de nous défendre.  Force est de constater que depuis des années, on privilégie les bonnes relations avec les communes voisines qui, elles, n’hésitent pas à se protéger à notre détriment.

Faisons de même !

Limitons les accès des voitures au centre-ville, éloignons la circulation de transit, maintenons nos espaces verts et développons la circulation douce.

Interdisons la circulation des véhicules de plus de 3,5 t au centre-ville, n’y créons pas de rues qui favorisent la concentration automobile.

Osons fermer, 2 heures le matin, la circulation de transit dans les rues de Port Royal et de la Mérantaise.

Des solutions existent, agissons déjà localement.

Après avoir promis le contournement de Voisins (où en sommes-nous madame le Maire ?), la majorité en panne d’idées s’en remet désormais à SQY et, pour compliquer le sujet, propose la création de 100 nouveaux logements au centre-ville, soit environ 200 voitures de plus !

Préparons l’avenir !

En février, le Conseil municipal va débattre des orientations budgétaires proposées par l’équipe majoritaire.

Pour nous, ce débat est l’occasion d’interroger le Maire et sa majorité sur leurs priorités et leurs projets, et également de faire valoir nos propositions avant le vote du budget définitif.

Notre cadre de vie se détériore, nous devons donc nous montrer plus volontaristes dans nos investissements. Aujourd’hui, il ne s’agit plus simplement de terminer les projets de l’équipe précédente, mais d’entretenir un patrimoine vieillissant et surtout anticiper nos besoins futurs dans un environnement en pleine mutation. Le plan pluriannuel d’investissements du Maire doit traduire cette vision à la fois patrimoniale et prospective.

Avec les marges financières importantes dont la commune dispose, nous suggérons d’engager un vaste programme d’entretien de notre ville. La priorité immédiate en serait la voirie, assez dégradée en de nombreux endroits. Nous avons le devoir et la responsabilité d’entretenir nos infrastructures, notre sécurité quotidienne en dépend. Le comblement des nids de poule des rues que nous constatons n’est qu’un pis-aller !

La baisse continue des dotations de l’Etat et les projets avoisinants qui concernent Voisins doivent nous conduire à rechercher des solutions innovantes pour protéger notre cadre de vie.

Nous participerons au débat budgétaire dans un esprit constructif, en privilégiant la préservation des intérêts de notre commune.

Trêve des confiseurs

La période de l’année que nous sommes en train de vivre est particulière. Nos problèmes quotidiens sont mis un peu de côté pour penser plus prioritairement à nos soucis personnels et à ceux de notre entourage.

N’oublions pas pour autant que le fronton de notre mairie porte, en autres, le mot « Fraternité »

Ce mot « Fraternité » ne doit pas être une coquille vide.

Ainsi, nous déplorons vivement la décision de notre Maire de ne pas allouer une aide financière exceptionnelle aux sinistrés du cyclone IRMA. Notre groupe avait proposé cette initiative en septembre dernier. Nous espérons que la municipalité reviendra sur sa position, elle correspond si peu aux valeurs républicaines qui nous unissent et que nous défendons ! La solidarité, c’est un pan de la fraternité.

Chères Vicinoises et Vicinois, nous vous adressons, en tant qu’élus, et également au nom de tous les membres de notre association TRPV (Tous rassemblés pour Voisins), nos vœux de réussite pour 2018, tant sur les plans personnels et familiaux que professionnels.

Nous espérons que vos attentes vis-à-vis de la commune seront comblées à la hauteur des enjeux auxquels Voisins est confrontée.

Nous ferons tout pour faire aboutir dans l’intérêt général ces dossiers qui impactent notre avenir commun.

Vous pouvez compter sur nous !

La circulation, un défi majeur

Des milliers de véhicules traversent quotidiennement notre ville. La situation est devenue insupportable pour les Vicinois.

Des aménagements routiers favorisant la circulation de transit dans notre ville ont été mis en place ces dernières années. La densification de l’habitat sans adaptation concomitante des infrastructures ont engendré une forte augmentation de la circulation locale et multiplié les problèmes de stationnement.

Quelques décisions, comme la fermeture unilatérale du chemin vicinal 7 par la mairie de Montigny, aggravent la situation. Le projet de dévoiement de la RD 91 sur l’avenue de l’Europe augmentera le trafic sur la RD 36. Les villes voisines se protègent à notre détriment !

Ces constats factuels font douter de l’influence et du véritable poids politique de notre ville dans les instances décisionnelles.

La situation géographique de Voisins demande des aménagements à la hauteur des enjeux. Que devient le contournement nécessaire de Voisins, promis par notre Maire ? Transformons très rapidement le carrefour de la Remise en rond-point sécurisé ! Travaillons à la maîtrise des flux et mettons fin à l’asphyxie de Voisins ! Pour cela, ayons le courage et la volonté politique de prendre les mesures nécessaires afin de défendre les intérêts des Vicinois.

Le dossier de la circulation est difficile et nous ne pourrons pas le régler seuls. Nous devons nous faire entendre et agir avec détermination pour les Vicinois. 

C’est notre priorité !

Une opposition exigeante

Dans l’intérêt de tous les Vicinois, nous nous attachons à être une opposition vigilante et force de proposition.

Quand nous alertons, comme de nombreux Vicinois, sur la dangerosité des aménagements du carrefour de la RD 36 et l’av. de la Pyramide, nous faisons preuve de responsabilité. Nous comprenons le besoin d’une expérimentation, un peu moins l’entêtement inutile. Après 10 mois et de très nombreux accidents, Mme Rosetti décide de revenir à la situation antérieure. Une prise de conscience bien tardive.

Quand Madame le Maire réécrit en pleine séance du conseil municipal les délibérations car celles-ci se révèlent erronées et parfois même illégales, cela accentue les questionnements et les doutes sur sa gouvernance.

Quand nous demandons des informations sur l’achat et le choix du véhicule de fonction de 7 places (+30K€) attribué à la Directrice générale des services, alors même que nous avions proposé une solution plus modeste et conforme aux besoins, nous sommes dans notre rôle.

Quand nous observons l’éparpillement des dépenses sur des dossiers ne relevant pas forcément des attributions de la commune (exemple : Ryder Cup), nous préférerions voir la majorité municipale s’engager sur des baisses d’impôts !

Enfin, quand nous constatons l’absence du Maire à la manifestation des élus et des habitants pour le maintien de la ligne 18 et de sa gare, nous déplorons que la voix de la commune n’ait pas été portée au bon niveau.

Bilan mitigé

Il y a un mois, la majorité municipale consacrait la totalité des articles du Vicinois à son bilan à mi-mandat. Cet exercice de pure communication et d’autosatisfaction cache une réalité plus nuancée.

La majorité a voté le PLUi qui prévoit de densifier encore plus notre territoire alors que Voisins est déjà la commune la plus dense de SQY.

L’urbanisation autour de la future gare de Guyancourt ou bien la déviation de la RD91 sur la RD36 sont autant de sujets inquiétants que la majorité regarde en silence. La promesse du contournement de Voisins semble également oubliée.

Le cadre de vie de Voisins se dégrade. Un jury indépendant des « Villes et villages fleuris » a déploré le manque d’entretien paysagé de nos infrastructures. Que dire également du quartier de la Grande Ile qui attend la réouverture promise du local anciennement Leader Price.

La majorité se plaint, à juste titre, de la baisse des dotations de l’Etat et en même temps poursuit les investissements inutiles comme la promotion de la Ryder Cup pour 10 000€ ! Il est vrai que la ville dispose d’une trésorerie confortable (5 000 000 €). Restituons une partie de ces fonds aux Vicinois à travers les baisses d’impôts !

Si des choses positives ont été menées depuis le début de mandat c’est aussi grâce à notre groupe qui a impulsé et porté des dossiers que nous avons estimés bénéfiques pour notre ville.

« La chose la plus importante en communication, c’est d’entendre ce qui n’est pas dit. »

La circulation vicinoise

En Janvier 2017, l’équipe municipale a modifié la circulation du carrefour de la CD 36 et l’avenue de la Pyramide en prévision de la construction de 500 logements sur la ZAC de la Remise.

Depuis, nous avons été alertés par de nombreux vicinois de la dangerosité des aménagements. Plusieurs accidents ont eu lieu. La visibilité est réduite, les cyclistes et piétons sont très exposés face à des véhicules qui ne sont pas incités à ralentir.

Il ne s’agit pas seulement « de nouvelles habitudes à prendre » comme l’indiquait dans la presse notre Maire.

Comment imaginer que l’agencement de ce carrefour n’ait pas fait l’objet d’une véritable étude, concomitante à celle de l’aménagement du quartier ? Encombré, ce carrefour se désengorgera-t-il en modifiant un « tournez à gauche » et quelques coups de pinceaux ?

La circulation de transit croit avec l’augmentation de population de Saint Quentin et de Versailles grand parc. Voisins s’asphyxie progressivement. De vraies solutions existent, encore faut-il avoir le courage et la volonté politique de les défendre.

Des travaux de transformation du carrefour de la Malmedonne entre Maurepas, Coignières et La Verrière seront financés par SQY et le département pour 8M€. Et Voisins dans tout cela ? Que font nos élus dans ces instances ?

Voisins doit s’affirmer davantage pour défendre son identité et ses priorités.

Enfin, nous vous donnons rendez-vous au forum des associations. Sans elles, Voisins ne serait pas Voisins !

Elections nationales et action locale

Nous sortons d’un cycle électoral majeur pour notre pays et son avenir.

Notre association n’a pas vocation à en tirer les conclusions. Simplement, nous constatons que les Français ont voulu dépasser les clivages traditionnels, avec pour conséquence un renouvellement important de nos représentants. Les résultats des élections législatives de notre circonscription confirment cette tendance. Cependant, nous déplorons vivement un taux d’abstention beaucoup trop important qui affaiblit notre démocratie.

Au niveau local, nous sommes à mi-mandat. Cette échéance sera l’occasion d’évaluer nos engagements et d’apprécier l’action de l’équipe municipale.

Pour l’instant, nous voulons rappeler notre ancrage à droite et au centre et les valeurs que nous portons : la défense de la famille, la sécurité individuelle et collective, le cadre de vie, l’action sociale, la modération des dépenses publiques. Le souci du bien commun et l’avenir de notre commune dans le respect de son cadre environnemental motivent nos décisions au-delà des postures partisanes.

Ainsi, nous avons voté ou non les projets de l’équipe municipale, selon qu’ils nous semblaient bons ou non pour nos concitoyens et la commune.

Les résultats des dernières élections ne modifieront pas notre approche. De manière constructive, nous continuerons à travailler dans l’intérêt de tous. Et, si vous souhaitez nous rejoindre, nous vous accueillerons avec plaisir.

Bonnes vacances à tous !

Soyons pragmatiques !

Nous avons toujours défendu l’idée que les élus de terrain ont le devoir d’agir auprès des grands élus chaque fois que cela est nécessaire.

Ainsi lors du dernier Conseil Municipal, notre groupe a voté le vœu pour la diversité de l’habitat demandant solennellement aux législateurs un assouplissement des lois SRU/Duflot. Cette idée que nous avons tant de fois défendue méritait un vrai consensus au sein du Conseil Municipal. La Gauche Vicinoise en a décidé autrement.

Les élus de Gauche dénoncent publiquement « Un vœu indécent et hypocrite » et en même temps considèrent en commission que la refonte de la loi SRU serait une bonne chose. Après avoir exprimé le souhait de voir dans le futur quartier de la Remise, un véritable éco-quartier, avec des liaisons douces, cette même Gauche Vicinoise, considère désormais que la limitation du nombre de logements à 500 sur ce même futur quartier est une erreur, sous-entendu ; il faut bétonner davantage et donc réduire les espaces verts. Une attitude incompréhensible !

Nous regrettons donc que les postures politiciennes l’aient emporté sur l’intérêt général.

Modifier la loi SRU est une urgence pour grand nombre de communes. Celles qui n’ont pas la capacité de la respecter, faute de terrains fonciers ; celles qui choisissent de ne pas reproduire les erreurs passées et d’offrir aux habitants actuels et futurs, quel que soit leur milieu social, un cadre de vie respectueux et convivial.

Un tel choix politique n’a rien d’indécent !

Agir pour Voisins

Lors du dernier Conseil Municipal, notre groupe a soutenu un vœu « pour la diversité de l’habitat demandant solennellement aux législateurs une application adaptée, équilibrée, raisonnée et réaliste des lois SRU/Duflot ».

Nous avions défendu cette idée dans notre tribune de septembre 2015. Nous saluons donc cette initiative. Nous nous réjouissons de constater que l’équipe municipale majoritaire se rallie enfin à un dossier que nous portons depuis toujours.

A notre tour de formuler un vœu : voir cette initiative appuyée par les autres communes de Saint Quentin en Yvelines !

En mai 2015, nous nous sommes engagés à être une opposition constructive, respectueuse et vigilante. Nous tenons nos engagements !

Ainsi, nous avons proposé l’armement de la police municipale, de repenser et amplifier le rôle et les actions du Centre Communal d’Action Sociale. Nous avons approuvé le projet de la Remise. Nous nous sommes opposés au tracé de la ligne 18, ainsi qu’au Plan local d’urbanisme intercommunal. Nous nous sommes également opposés à la réouverture du foyer de réinsertion pour jeunes délinquants à la Grande Ile.

Nous nous sommes exprimés sur les dossiers d’actualité que sont l’école, pour laquelle nous avons formulé des orientations, ou la circulation locale, problème majeur pour notre ville.

Travailler tous ensemble au profit de l’intérêt général dans le cadre d’une démarche constructive privilégiant le bon sens est selon nous indispensable.

Vous pouvez compter sur nous !

La jeunesse est une priorité

Notre ville doit offrir à nos jeunes un environnement favorable à leur réussite et à leur épanouissement ! Continuons à faire de nos écoles des lieux d’excellence.

Généralisons les tableaux numériques interactifs (TNI), expérimentons le cartable dématérialisé,… Le numérique est un vecteur d’avenir incontournable.

Renforçons la sécurité de nos écoles et de nos centres de loisirs. Certaines de nos écoles sont victimes de « squat » le week-end. Des graffitis fleurissent, des objets plus ou moins dangereux sont laissés sur place…. Enfin, des actions de prévention doivent permettre de lutter contre la violence et le harcèlement moral entre les enfants.

L’action du service jeunesse doit être soulignée, mais améliorons les conditions d’accueil des enfants en situation de handicap et de leurs familles dans les lieux d’accueil de la petite enfance.

La réforme des rythmes scolaires, imposée autoritairement par le gouvernement socialiste est appliquée depuis quelques années à Voisins. Si les activités sont variées et éducatives, les enfants sont dans un état de fatigue incontestable. Il convient également d’anticiper et de réfléchir au maintien et au financement des TAP (temps d’activités périscolaires) si l’Etat devait se désengager dans les prochains mois.

Nous saluons le travail et le dévouement remarquable de nos animateurs, éducateurs et du personnel enseignant.

Olivier Afonso & Chantal Demessence

Peut faire mieux !

Mme le Maire indiquait lors de ses vœux avoir réalisé 80% de son programme. Forte de cet exploit, voilà que la majorité applique également notre programme : Non renouvellement du bail de l’IFAC, Armement (insuffisant) et réorganisation de notre police municipale, Ateliers circulations… L’idée que nous avons portée en 2014 puis en 2015 sur la comptabilisation des 25 % de logements sociaux obligatoires au niveau intercommunal et non communal, semble désormais faire consensus. Suite à notre action, une meilleure information sur les prestations du centre communal d’action sociale a été réalisée en janvier et février, notamment via les panneaux lumineux d’information de la ville. 

Nous nous en réjouissons ! Mais allons plus loin.

Baissons la fiscalité locale ! La ville dispose d’une trésorerie de +6 000 000 € qui dort sur un compte du Trésor public. Une bonne gestion communale ne consiste pas à accumuler une trésorerie excessive. Ce sont des impôts que l’on aurait pu éviter ou bien de l’argent que l’on aurait dû investir.

Nous avons voté contre le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal qui n’a qu’un seul objectif : Densifier encore et toujours plus notre ville. Sur sa lancée, la majorité annonce la construction de 95 logements sur à peine un hectare à la Manivelle. Dans le même temps, un flou inacceptable persiste sur les logements futurs qui entoureront la nouvelle gare sur les terrains de THALES, en bordure de Voisins.

Olivier Afonso & Chantal Demessence

Mieux vivre à Voisins ?

Face aux attaques de la majorité municipale et de la gauche vicinoise dont nous sommes souvent  l’objet, nous réaffirmons nos valeurs portées par le bien commun. Nous poursuivrons la défense des intérêts de la commune et de ses habitants dans un esprit constructif, avec des propositions issues de nos constats et des nombreux retours de nos concitoyens.

Mieux vivre à Voisins ?

Le ramassage des ordures connait des ratés : en décembre non-respect de dates de collectes, en janvier diffusion d’un calendrier 2017 illisible, œuvre de la SQY. La mairie a réalisé un nouveau calendrier, accessible uniquement par Internet. Au final, désorganisation du ramassage et double travail pour un calendrier que tous ne peuvent consulter ! Insérons ce calendrier dans « Le Vicinois », à condition que ce dernier soit correctement distribué !

Mieux vivre à Voisins ?

Il y a un an, nous déplorions l’absence de décorations de Noël et de fleurissement avenue Kessel. Rien n’a changé. Notre constat est conforté par le jury indépendant des « Villes et villages fleuris » : il déplore le manque d’entretien paysagé de nos infrastructures.  Quel triste constat, que devient « le bien vivre » à Voisins ? La commune peut et doit faire beaucoup mieux.

Oui, nous pouvons mieux vivre à Voisins !

Olivier AFONSO & Chantal Demessence

Un budget 2017 décevant

Choix discutables, investissements timides, voilà en résumé le budget 2017.

Confions au Centre communal d’action sociale une prestation élargie, mieux ciblée, au plus près des besoins réels et augmentons en conséquence ses moyens financiers.

Accélérons l’externalisation et la mutualisation des services et des moyens : l’amélioration de notre cadre de vie passe par la maitrise des dépenses de fonctionnement. Les dépenses de personnel (+3%) représentent désormais 64,1% des dépenses réelles de fonctionnement.

Osons aujourd’hui les investissements que nous ne pourrons peut-être plus réaliser demain !

Diminuons la fiscalité ! La ville dispose d’une trésorerie aussi confortable qu’inutile puisque les fonds (+6 000 000 €) dorment sur un compte du Trésor public. Restituons une partie de ces fonds aux Vicinois à travers les baisses d’impôts et arrêtons les investissements de prestige comme la promotion de la Ryder Cup pour 10 000€ !

Contrôlons l’utilisation des subventions que nous accordons ! Les associations sont un bien précieux que nous soutenons. Cependant, les rapports d’activité et bilan financier de certaines associations conventionnées (67% des subventions) ne sont pas transmis par l’équipe majoritaire (documents obligatoires). Nous déplorons ce manque de transparence.

Déterminé par la volonté d’une utilisation efficace et pertinente des fonds publics, notre groupe a voté contre ce budget.

Nous vous adressons nos meilleurs vœux pour 2017

Le sens des priorités

Le débat d’orientation budgétaire devait permettre à la majorité municipale de présenter ses principaux choix d’orientations budgétaires et d’affirmer ainsi une volonté politique.

La présentation très synthétique du nouveau maire adjoint aux finances montre un manque de vision et de projets évidents. Un débat d’orientation sans orientation !

Assurer la continuité de la politique d’investissement de l’équipe précédente n’est pas satisfaisant. Nous devons aller beaucoup plus loin, penser différemment et imaginer le Voisins de demain avec, au cœur de nos préoccupations l’amélioration de notre cadre de vie.

Nous nous opposons à une hausse des impôts : à quoi cela sert-il en l’absence de véritables projets ? Madame le Maire, qui dénonce avec raison la baisse des dotations de l’Etat, propose d’investir dans la promotion de la Ryder Cup. Est-ce vraiment une priorité ?

En revanche, il y a urgence à repenser et amplifier le rôle et les actions du Centre Communal d’Action Sociale envers les plus fragiles. La baisse de la subvention au CCAS proposée par l’équipe majoritaire n’est pas acceptable.

Nous souhaitons un budget 2017 sincère, avec un cap précis et des actions concrètes destinées à améliorer la vie des Vicinois.

Enfin, notre association, indépendante des partis politiques, partage les valeurs de la droite et du centre. A ce titre nous avons participé activement au bon déroulement du scrutin de la Primaire.

L’alternance est bel et bien en marche !

Des avancées insuffisantes

En mars dernier, notre groupe demandait publiquement à Madame le Maire un débat sur l’emploi de la police municipale et l’armement des policiers municipaux. Lors du Conseil Municipal du 13 septembre dernier, nous proposions l’organisation d’un « referendum local » pour mettre fin à l’indécision.de l’équipe majoritaire.

Depuis, et après avoir fait part de son opposition à l’armement de la police municipale, Madame Rosetti fait volte-face. Nos policiers municipaux seront équipés de PIE (pistolet à impulsion électrique).

Cette prise de conscience, certes un peu tardive, de la menace qui nous concerne tous, constitue une avancée pour la protection de nos policiers et de la population, mais elle est clairement insuffisante.

Nous n’avons pas changé d’avis : face aux nouveaux enjeux, pour sa sécurité et la nôtre, la police municipale doit être armée.

En 2015 nous proposions déjà de revenir à 6 policiers municipaux. (Le sixième poste avait été supprimé par le Maire à son arrivée). Aujourd’hui, Madame Rosetti semble vouloir revenir sur son erreur d’appréciation. De même, elle reprend notre proposition de moderniser le système de vidéosurveillance. Cependant il ne suffit pas de multiplier les caméras. Une réflexion doit être menée sur leur utilisation et sur leur déploiement dans les nouveaux projets immobiliers.

Nous aurions souhaité un véritable débat sur ces sujets. C’était l’engagement qu’avait pris Madame le Maire en avril dernier. Un engagement non tenu !

Double peine

Observons les décisions du Conseil Départemental : La taxe foncière augmente de manière  inconsidérée (+ 66 % pour la part départementale). Par ailleurs, nos lycéens ne bénéficient plus d’aide pour leur carte Imagin’R. Les subventions à la petite enfance sont supprimées, celles des associations diminuent ou disparaissent…

Nos impôts augmentent sensiblement, les aides du Conseil Départemental aux collectivités locales diminuent : Où passe l’argent ?

Des économies étaient possibles ! Comment cautionner la décision du Conseil Départemental de créer une maison des Yvelines au Sénégal accompagnée d’une allocation de 150 000 € !?

Nous félicitons notre conseiller de Canton Monsieur Yves Vandewalle, colistier de notre maire, et d’autres élus du département pour s’être opposés à cette augmentation déraisonnable de la fiscalité départementale. Nous ne pouvons que déplorer, sur ces questions, le silence pesant de Madame Rosetti également conseillère départementale.

Nous apprenons la démission surprise du Maire Adjoint en charge des finances. Celui-ci dénonce dans sa lettre au préfet des faits qui seraient, s’ils étaient avérés, très graves ; « heures supplémentaires payées mais non exécutées, attributions de logement au personnel dans des conditions exorbitantes du droit commun, astreintes non effectuées indemnisées… ».

Cette démission, au bout de deux ans de mandat, nous interpelle et pose de sérieuses questions sur la qualité de gestion de notre commune et de nos impôts.

Une rentrée atypique

L’heure est au soulagement. Pour la ligne 18 du Grand Paris, la commission d’enquête a demandé à la SGP de retenir le tracé alternatif sous le Golf national. La commune est épargnée. Belle victoire collective !

L’heure est à l’inquiétude à la Grande Ile. Nous sommes opposés à la réouverture du centre de placement pour jeunes auteurs de délits. Nous l’aurions vivement combattue dès avril ! Quelles garanties sur la pérennité des moyens mis en œuvre pour maintenir la quiétude du quartier ? Pourquoi ce manque de transparence ?

L’heure est à l’asphyxie au Centre Village. Nous demandons à nouveau la redéfinition du schéma directeur de circulation de la ville en étudiant, avec les Vicinois, son désengorgement. Une priorité majeure !

L’heure est à la défense de notre cadre de vie. Le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) est un document trop approximatif. A Guyancourt, en bordure de la commune, on envisage de construire 2880 logements (annonce du Maire lors du CM de juin 2015). Ce n’est même pas évoqué dans le PLUI !

L’heure est à l’évaluation des risques encourus par nos policiers municipaux. Nous demandons depuis février qu’ils soient armés. Les évènements récents confortent notre position. Madame Rosetti doit revoir sa position.

L’heure est à l’augmentation des taxes foncières : +9% au total, +66% pour la part départementale, hausse votée par notre Maire !

Bonne rentrée à tous.

Sommes-nous des sous-élus ?

Nous avons été informés par des Vicinois et par la presse de la réouverture du centre de placement de la Protection Judiciaire de la Jeunesse des Yvelines à la Grande-Île, en septembre prochain. Ce centre accueillera des jeunes individus ayant commis un ou plusieurs délits ! Lesquels ? Impossible de le savoir.

Informée depuis avril 2016, Mme le Maire a organisé il y a quelques jours une réunion dans la plus grande confidentialité en excluant des riverains et les élus des groupes d’opposition. Nous avons donc été mis devant le fait accompli ! Pouvions-nous agir en réagissant plus tôt ? La question est légitime. Le maire aurait dû inviter les élus ou les leaders des groupes pour faire un point d’information et décider de la suite à donner ; acceptation passive comme en ce moment ou décision collégiale de se battre contre cette mesure que l’État veut imposer.

Désormais, une véritable réunion publique d’information ouverte à tous doit être programmée. Le Maire doit obtenir de l’Etat et rendre publiques les garanties sur la pérennité des moyens mis en œuvre assurant la quiétude des riverains en particulier ceux qui habitent au plus près de ce centre. Le comité de suivi annoncé doit être transparent et donc ouvert aux élus des groupes d’opposition.

Faisons preuve de responsabilité et rassemblons-nous pour défendre les intérêts de notre commune et de ses habitants.

Nous vous souhaitons un bel été.

Remise en question

Le nouveau quartier de la Remise, qui arrive bien trop tardivement, est un défi à différents niveaux : conception, dynamisme et intégration au sein de notre ville. Avec des équipements sportifs et des services collectifs, ce sera un lieu de vie avec 500 logements. 55% de ces logements seront en accession libre, 36 % des logements sociaux et seulement 9% seront aidés en accession à la propriété.

Tout nouveau quartier doit s’intégrer dans l’écosystème local de façon cohérente avec des infrastructures étudiées dès sa conception. Pour 1800 habitants annoncés, aujourd’hui seule une station de bus est prévue, sans autre précision ! Et d’une manière générale, le sujet de la circulation semble étudié directement par la Communauté d’Agglomération. La majorité municipale serait-elle en panne d’idées sur un sujet aussi important ?

Notre politique de l’habitat doit privilégier l’accession à la propriété des Vicinois aux ressources permettant difficilement l’acquisition d’un logement. Nos jeunes doivent pouvoir, s’ils le souhaitent, rester dans la commune. Les logements sociaux prévus à la Remise ne le permettront pas, 85% d’entre eux ne sont pas attribués par la municipalité !

D’autres questions concernent les choix énergétiques, les équipements publics, le maintien de l’équilibre financier du projet…Toutes ces interrogations légitimes pourraient trouver des réponses lors d’une réunion publique que nous appelons de nos vœux.

Le compte n’y est pas !

La baisse des taux d’imposition des taxes d’habitation et foncière 2016 adoptée lors du dernier Conseil Municipal n’est malheureusement qu’une illusion de plus … En effet, cette baisse sera compensée par une réévaluation à la hausse des bases des 3 taxes de 1%. L’euro économisé est déjà repris !

Voisins est une des villes de Saint Quentin en Yvelines aux impôts locaux les plus élevés. Cette pression fiscale est d’autant plus insupportable que notre cadre de vie se dégrade. Rappelons la hausse astronomique de la part départementale de la taxe foncière (+66% !) votée par Mme Rosetti. Il y a une contradiction flagrante entre le discours et les actes de notre maire, le cumul de ses mandats en est la cause.

Alors que de plus en plus de maires ont conscience des risques actuels, Mme Rosetti confirme son refus d’armer nos policiers municipaux et n’imagine pas repenser les missions de la Police municipale pour plus d’efficacité sur le terrain, comme nous le demandons. La sécurité des vicinois est une priorité absolue.

Le monde change ! Qui peut soutenir sérieusement que la délinquance, la criminalité et désormais le terrorisme pourraient s’arrêter aux limites de sa commune ? Tirons-en les conséquences ! Une fois de plus, notre maire se range derrière la gauche vicinoise.

Avec de tels atermoiements, « Comment s’étonner que les élus perdent la confiance des électeurs ? » comme l’écrivait le mois dernier la majorité !

Nos idées progressent !

Notre Maire a déclaré que les 25 % de logements sociaux obligatoires doivent être comptabilisés au niveau intercommunal et non communal, et que le bail de l’IFAC ne sera pas renouvelé… Nous nous réjouissons de ces positions qui ont toujours été les nôtres.

Agissons ensemble !

Il faut redéfinir le schéma directeur de circulation de la commune en étudiant, avec la Communauté d’Agglomération et les Vicinois, son désengorgement. Travaillons sur ce sujet prioritaire qui dépasse les clivages politiques.

La sécurité doit également progresser. Voisins n’échappe plus aux incivilités, à la délinquance… Interrogeons-nous sur les missions des policiers municipaux.

La Police municipale a une vaste mission de sécurité des personnes et des biens sur la ville. Il faut prioriser cette mission. Concentrons son action de façon efficace sur la surveillance, la prévention, le relevé des infractions et leur traitement (code de la route, stationnement interdit, etc…). La traversée des enfants aux abords des écoles n’a pas à leur être confiée, faisons appel au personnel municipal pour cela.

Le Président de la République a proposé d’armer, avec l’État, les polices municipales. L’année 2015 nous a montré combien « les choses ont changé ». Face aux nouveaux enjeux, nos réponses doivent évoluer. Pour que la police municipale puisse remplir réellement sa mission, il faut aussi qu’elle soit armée. C’est notre proposition !

Changement de statut…

Aujourd’hui, la circulation asphyxie notre centre-ville et ses quartiers périphériques.

Pourtant, nous continuons à densifier ces quartiers, parfois avec des réalisations à l’esthétique contestable. Lorsqu’elle s’inscrit dans un schéma global, nous favorisons l’arrivée de commerces, indispensables localement.

Nous demandons que les promoteurs s’engagent en décrivant et finançant dans leurs projets les infrastructures liées à la vie locale : circulation sous toutes ses formes, stationnements et espaces verts publics.

Les commerçants réclament logiquement la facilitation de l’accès à leurs activités. C’est ainsi qu’est né le projet de transformer en parking le carré de verdure et sa statue à l’entrée de la rue Hélène Boucher.

Voulons-nous réellement une plus grande concentration de voitures et la disparition de cet espace vert déjà bien isolé au milieu des constructions ?

Ce n’est pas en grignotant progressivement nos espaces verts que nous favoriserons l’attractivité de notre commune, déjà la plus dense de la communauté d’agglomération. Soyons plus inventifs !

Pendant les heures ouvrables, les places de stationnement proches de ce carrefour doivent devenir des déposes-minutes.

Urbaniser et bétonner à outrance n’est pas un objectif satisfaisant. Nous ferons valoir cette idée auprès de Pascal Thévenot que nous soutiendrons lors de la prochaine élection législative partielle des 13 et 20 mars prochains.

Un pas en avant, un pas en arrière !

Un pas en avant, un pas en arrière !

Lors de ses vœux à la population, madame le Maire a annoncé que les impôts n’augmenteraient pas à Voisins. Quelques jours après, notre Maire, également conseillère départementale, a voté la hausse sans précédent de la part départementale de la taxe foncière qui bondit de 66 % !

Fâcheux de n’avoir pas annoncé cette hausse lors des vœux !

Certes, l’Etat se désengage en baissant ses dotations. Faut-il pour autant répercuter tout le manque à gagner auprès du contribuable local ? Nous ne le pensons pas, cela ne servirait à rien. A chaque niveau de notre mille-feuille territorial, il convient de remettre en cause le fonctionnement du passé et non vouloir systématiquement le prolonger. C’est ainsi que nous réussirons collectivement à reconstruire autrement.

Les aides du Département à la petite enfance ont été supprimées. Ce sont des recettes importantes en moins pour Voisins. Le budget devra être révisé en conséquence.

Face à cette réalité et dans un contexte économique incertain, parler de la « gratuité » des services est tout simplement une illusion trompeuse. Nous avions pourtant alerté et fait des propositions lors du débat budgétaire.

Enfin, la fibre optique arrive à Voisins ! Une information plus facile à annoncer lors des vœux qu’une augmentation de l’impôt… Le haut débit et Internet sont devenus indispensables au confort de vie de chacun.

Nous saluons cette bonne nouvelle.

Changeons notre façon de faire de la politique

En décembre 2015, le Conseil municipal a voté le budget 2016.

La baisse des dotations de l’Etat impose des choix politiques clairs et courageux. Face à cela la municipalité agit comme si rien n’avait changé. Les frais d’études, tant décriés par Mme Rosetti en 2014, augmentent. Nos questions concernant les dépenses de personnels sont restées sans réponses. La vente d’un terrain à la Grande Île, budgétisée, se traduira par la création de foyers pour jeunes actifs. Nous avions clairement affirmé notre opposition à ce projet. Nos propositions n’ont pas été retenues. Nous avons donc décidé de voter contre ce budget.

La façon de faire de la politique doit changer !

La victoire de Valérie Pécresse à la Présidence de la Région et sa volonté de ne pas cumuler les mandats sont des signes positifs de renouvellement des pratiques politiques.

La nouvelle intercommunalité doit être plus proche de nos préoccupations.

Le cadre de vie de tous doit être une priorité. Ne négligeons pas la périphérie de notre ville, éloignée du centre, comme l’avenue Kessel, aux trottoirs détériorés, privée de fleurissement et de décorations de Noël…

Pour 2016, vous pouvez compter sur notre engagement, comme nous l’avons encore montré lors des élections régionales : notre association a été la seule à fournir des assesseurs titulaires et suppléants dans tous les bureaux de vote !

Oui, nous vous devons beaucoup plus !

Le sens des valeurs et l’union face à la barbarie

Tribune commune

Construisons ensemble notre avenir

Construisons ensemble notre avenir

5 communes avoisinantes rejoignent la CASQY (Communauté d’agglomération de Saint Quentin en Yvelines) au 1er janvier 2016. Les élus de la CASQY et des villes fusionnées auront à s’exprimer et débattre sur la question de la gouvernance, le champ des compétences,…. Nous espérons que notre maire saura préserver les intérêts et le caractère de Voisins le Bretonneux.

Parallèlement, notre commune construit le budget 2016, il sera voté début décembre.

Le débat d’orientation budgétaire se tient dans un contexte de vives incertitudes sur les finances des collectivités locales. Voisins n’échappe pas à cela.

Cependant, il faut réaffirmer nos priorités et transformer les contraintes en opportunités. Le budget doit être réaliste tout en restant ambitieux. Cela suppose une feuille de route politique claire avec de grands axes prioritaires et un engagement pour le mandat de ne pas augmenter la part communale de la fiscalité locale. Enfin, n’obérons pas notre avenir en augmentant inconsidérément une dette qui de toute façon devra être remboursée.

ll s’agit là encore de préserver la qualité du service rendu à la population tout en évaluant les modalités d’intervention de la commune.

Sur ces deux dossiers qui engagent durablement notre avenir, nos élus doivent là encore être écoutés et entendus. Nos propositions sont le fruit de réflexions et travaux de terrain, elles méritent d’être prises en compte.  

Olivier Afonso & Chantal Demessence
www.olivierafonso.fr

Cause commune !

Nous sommes partisans de nous rassembler face aux enjeux actuels et futurs pour notre ville, pour que sa voix soit plus forte. Les situations récentes le montrent !

Ainsi, nous sommes favorables à la création de la ligne 18 mais le tracé souterrain prévu actuellement par La Société du Grand Paris est inacceptable. Nous soutenons le collectif Vicinois créé pour infléchir le tracé de la ligne 18. La Municipalité en place se doit d’organiser une réunion publique afin d’informer tous les Vicinois de façon complète sur ce projet et des impacts pour notre ville. Le vote prochain du nouveau PLU intercommunal, sera aussi l’occasion pour Voisins, de dire non aux 2880 logements que ce plan prévoit en limite de Voisins.

Nous participons activement à l’ensemble des réunions comme celles concernant l’extension du périmètre de la nouvelle intercommunalité. Le sujet des rétrocessions des voiries a ainsi besoin d’être sérieusement réétudié. Nous pouvons tout à fait nous retrouver avec la majorité et défendre une ligne commune dans l’intérêt de Voisins.

La ZAC de la Remise est aujourd’hui actée. Mais les défis sont devant nous : intégrer ce nouveau quartier dans Voisins, proposer une dynamique à travers les commerces, les lieux de rencontres, faciliter les déplacements avec les liaisons douces et les transports, respecter l’habitat déjà existant…

On aura besoin de tous pour réussir.

Bonne rentrée à tous

Au plan local, la rentrée est une période majeure de la vie politique.

Souhaitons que l’équipe municipale soit enfin à la hauteur des défis qui concernent Voisins. Il ne s’agit plus de prendre le train en route comme ce fut le cas pour le tracé de la « ligne 18 » !

Pour TRPV, les dossiers prioritaires concernent les thèmes ci-après.

La défense des Vicinois

•  Le dossier de La Remise ne doit pas être guidé par la problématique des logements sociaux,

•  La Grande Ile est un quartier apprécié pour le « vivre ensemble » de ses habitants. Pourquoi ce projet décalé de logements pour jeunes actifs ?

•  L’aménagement du Centre village ne doit pas reproduire les erreurs du passé avec une urbanisation à outrance,

•  Tous, nous devons empêcher le passage du métro sous La Bretonnière.

L’avenir de Voisins

•  Voisins ne peut pas atteindre le taux légal de logements sociaux avec sa réserve foncière. Cette évidence doit être portée auprès des politiques,

Il faut combattre l’asphyxie de la circulation et la saturation du stationnement mais aucun véritable accompagnement des projets actuels n’existe,

• TRPV s’oppose fermement au projet de 2800 logements à notre porte, qu’en pense notre maire?

Notre commune reste bien silencieuse dans la défense de nos intérêts dans les projets environnants (Grand Paris, Saclay) !

Forts d’une opposition constructive non polémique, nos élus TRPV défendent l’avenir de Voisins. Tous ensemble, nous forgeons le futur de la commune.

Bonne rentrée à tous.
www.olivierafonso.fr

Le tracé de la ligne 18

Nous avons découvert « par hasard » et avec stupeur le nouveau tracé de la ligne 18 qui passe sous la Bretonnière.

Nous savons qu’une réunion s’est tenue le 15 avril avec le Président de la CASQY (Michel Laugier), les maires de Guyancourt, Magny et la Société du Grand Paris. Des instances de décisions existent depuis longtemps mais notre ville n’y participe pas !

Force est de constater que ces dysfonctionnements posent quelques questions sur l’influence de notre ville et son poids politique.

Notre association s’est opposée fermement au tracé qui a été proposé lors des réunions publiques à Guyancourt et Magny. Nous avons exigé et obtenu une réunion publique à Voisins. Nous avons la volonté de nous rassembler autour du maire et de faire bloc ensemble. Mme Rosetti ne semble pas le souhaiter et tient les élus d’opposition à l’écart de ce dossier. Et nous ne comprenons toujours pas le ton partisan de sa lettre adressée aux riverains de la Bretonnière. C’est dommage, notre ville a besoin de toutes ses forces vives pour instruire un tel dossier.

Nous sommes favorables au projet du SGP, la ligne 18 désenclavera la ville. Mais nous devons aussi en apprécier ses impacts : circulation accrue, besoins en stationnements et infrastructures, implantation massive de logements à proximité de la commune, environnement…

Sachons proposer et anticiper, l’avenir de notre commune en dépend. Notre cadre de vie est en jeu, nous devons le protéger tous ensemble.

Bon été à tous.

Le temps de l’apaisement est venu

Le temps de l’apaisement est venu !

Nous remercions chaleureusement les électrices et les électeurs qui nous ont accordé leur confiance. Après la campagne électorale, vient le temps de l’apaisement et du rassemblement. Nous aurons à cœur d’encourager et soutenir toutes les initiatives allant dans le sens de l’intérêt général. La différence de sensibilité de nos projets doit utilement venir enrichir nos réflexions comme nos décisions. L’apaisement ne signifie pas l’absence de débat. Nous serons une minorité constructive, respectueuse et aussi vigilante.

Nous avons déjà demandé lors du Conseil Municipal d’installation la mise en place de table ronde réunissant les responsables des oppositions et de la majorité régulièrement. Nous avons également demandé que des Conseils Municipaux soient consacrés aux enjeux liés à la Communauté d’Agglomération de St Quentin en Yvelines et à l’action des membres communautaires. Enfin, nous avons indiqué notre opposition à la fermeture d’une classe élémentaire au Lac.

Nous serons une force de propositions et non d’opposition systématique. Nous aurons tout au long de notre mandat cette volonté de faire évoluer Voisins en privilégiant son cadre de vie et en développant son identité. Nous serons ainsi très attentifs à l’évolution du projet de la Remise, aux projets d’aménagements à la Grande Ile…

Ce qui nous anime, c’est la volonté d’être utile à notre ville, à ses habitants, dans le cadre du mandat, que vous nous avez confié.

AVIS